X-Intime
Sommaire
Sites partenaires
  MMM100

Histoire de sexe(s)

Synopsis :
Agathe organise chez elle un dîner entre amies auquel participent Jennifer, Sandrine, et Lise. Au même moment, Jean-Philippe reçoit chez lui Seb, Franck, et Bertrand. Le film retrace cette soirée au cours de laquelle les deux groupes, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre, en viennent à parler de sexe et illustrent leurs propos par le récit d'expériences vécues. Chacun raconte sa propre version des événements, souvent totalement différente de la perception de leur partenaire. Lise, qui n'est jamais parvenue à l'orgasme de toute son existence, se confie auprès de ses amies à propos de sa sexualité avec Franck, son mari, que lui-même de son côté aborde d'une toute autre manière. Bertrand raconte avec enthousiasme une incroyable expérience échangiste que Sandrine, sa femme, présente de son côté comme une déception. Seb ne retient dans ses récits de conquêtes que le nombre de positions qu'il effectue alors qu'il semble évident que ses partenaires sont effroyablement déçues. Chacun des couples camoufle grossièrement ses affaires d'adultère que tout le monde feint d'ignorer. Quant à Agathe, elle tente de gérer au mieux le trouble qu'elle sème dans l'esprit de Jean-Philippe, le petit ami de sa fille ...

Notre avis : Anatomie du couple
Par Anthony S.
Abordons sans attendre le sujet qui fâche : oui, après vision du film et réflexion, il apparaît bel et bien que Histoire de sexe(s) aurait pu et du accéder aux écrans de cinéma, même si affublé d’une logique interdiction aux mineurs – ce que ses auteurs réclamaient de toutes façons. Proposant certes des images relativement crues (mais rien de réellement choquant, du moins pas aux yeux d’une personne majeure !), peut être le film aurait-il du subir quelques coupes, au risque d’en bouleverser le rythme et donc le point de vue de ses auteurs, afin de le rendre plus "accessible" aux yeux d’un comité de classification des films totalement déconnecté de son époque ? Peut être le film aurait-il ouvert, rêvons un peu, la voie vers un cinéma pornographique intelligent qui ne soit ni purement masturbatoire ni pour autant "pseudo intello" – critique que le film n’évitera certes pas, alors qu’il se situe pourtant à des années lumières des élucubrations d’une Catherine Breillat (Anatomie de l’enfer) qui n’en peut plus de répéter inlassablement le même discours. "Avec ce film, explique Ovidie, nous attendions l'émergence d'un genre nouveau: celui du film traitant ouvertement de la sexualité, affranchi des codes de la pornographie et de son quota d'éjaculations faciales. Notre souhait n'était pas d'être exhibé à un public mineur, puisque nous réclamions une interdiction aux moins de 18 ans".
Passé ce long préambule, venons en au fait : Histoire de sexe(s) est probablement ce qui est arrivé de mieux au cinéma pornographique depuis Inkorrect(e)s, autre film bavard explorant les divers aspects de la sexualité à travers une galerie de personnages qui se cherchent et, parfois, se trouvent. Ecrit et dirigé à 2x2 mains selon une méthode originale (pour résumer : Ovidie se chargeant des scènes féminines et Jack Tyler des scènes masculines, chacun apportant sa propre sensibilité et son propre point de vue, avant d’unifier et d’homogénéiser le tout), Histoire de sexe(s) bénéficie de la forte personnalité de ses deux instigateurs, sans pour autant apparaître comme bipolaire : rarement un film pornographique aura semblé à ce point cohérent autant formellement que thématiquement, tout en adoptant les points de vue multiples de ses nombreux personnages. Et comme dans Le Déclin de l’Empire américain, source avouée et digérée du film, les flashbacks (scènes de sexe pour la plupart, mais qui ne font qu’illustrer les propos) et les souvenirs se complètent et se contredisent à la fois, selon la personne et, justement, le point de vue adopté.
Film choral (quatre hommes et quatre femmes se retrouvent lors de deux dîners entre lesquels les souvenirs se télescopent), Histoire de sexe(s) est aussi un film volontairement bavard dans lequel les acteurs, tous excellents et qui pour une fois se mettent à nu plus souvent au figuré qu’au propre, donnent corps aux questionnements des deux auteurs sur la sexualité, ses formes diverses et ses nombreuses composantes. "C’était notre intention de départ, raconte Jack Tyler : dédramatiser le sexe et aussi le discours sur le sexe. Qui n’est autre qu’un discours sur l’amour. Et proposer une pornographie alternative, attentive aux personnages et ancrée dans la réalité". Las, le comité de classification des films en aura décidé autrement (*) et nous ne saurons jamais quelle carrière, ni même quel accueil le film aurait pu recevoir des spectateurs. Le mot de la fin à Ovidie : "Histoires de sexe(s) avait pour ambition de s'affranchir des règles de l'industrie pour adulte. Nous aspirions à sortir du ghetto, le CNC nous y a renvoyé aussi sec".


(*) Canal+, qui vient de diffuser le film, apporte néanmoins cette précision : "Contrairement à ce qu'écrit Jack Tyler, la société French Lover n'a pas encore reçu le visa officiel de classification pour ce film, celui-ci n'a donc pas encore été déclaré au Journal officiel comme étant classé X".

Lien(s) :
- Jack Tyler parle de Histoire de sexe(s)
- Site officiel


1 Commentaires
HONTEUX
Publié le 08 Avril 2010 à 11h04 | Par Michel22
Alors qu'il existe de nombreux chefs d'oeuvre de la pornographie dans la littérature ou la peinture, le 7ème art est empeché d'y prétendre.
En effet, sans le financement que permet une diffusion à grand échelle dans les cinémas "traditionnels", comment voulez vous qu'un film ambitieux puisse être rentable ?
Ce qui cantonne tout film contenant une scène de sexe explicite aux budgets minables.
Et après on s'étonne que le cinéma pornographique hexagonal soit de si piètre qualité...
Ajoutez votre commentaire :
Titre (*)
Votre nom ou pseudo (*)
Tapez ici votre texte (*)
(*) champ obligatoire
Conditions d'utilisation :

Les commentaires sont rédigés par les internautes et non par les rédacteurs de X-Intime.

Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises. Les messages injurieux, les messages à caractère raciste, les informations sans rapport avec l'article et/ou X-Intime, les messages à caractère publicitaire ne seront pas tolérés.

Les messages sont validés par la rédaction avant publication. X-Intime se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas sa charte éditoriale.

Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email via le formulaire Contact.
Partagez cette page
  Réagissez (1)
Avez-vous aimé ce film ?
Note des lecteurs :
(Nombre de votants : 5)
Votre note :
Copyright © 2009-2011 X-Intime.com - Tous droits réservés
[ Contactez-nous ! ] - [ Qui sommes nous ? ]
Derniers articles intégrés :
Sortie de Femme de Vikings, de Carl Royer || EquinoXe, la bande-annonce || Le photographe Roy Stuart expose à Paris || Les carnets secrets d'Erich von Götha || Eros Hugo, entre pudeur et excès || Ce soir, soirée Pigalle à la Musardine || JBR dévoile le scénario de son prochain film || Un club de foot sponsorisé par Jacquie & Michel || Apprenez à contrôlez votre éjaculation || John B. Root lance un site glamour

Dernières personnalités intégrées :
Briana Bounce || Marie Clarence || Inès Lenvin || Lena Nitro || Felicia Kiss || Leyla Morgan || Doryann || Jessie Jay || Luzy Miss || Mey Max || Francys belle || Kacey Kox || Alice Leroy || Charlie F. || Luna Rival || Eva Lovia || Stéphanie || Syam || Héloise || Rachel Adjani

Derniers films intégrés :
Comptable (La) || Petite effrontée (La) || Inès, infirmière très privée || Cara, secrétaire soumise || Femme est une putain (Ma) || Elles s'offrent à des inconnus || Bienvenue chez moi #3 || Familles à louer (Des) || Ah les Salopes !! || Kill Bill XXX, la parodie || Un instant d'égarement || Femme Infidèle (Ma) || Star déchue (La) || Princesses françaises du X #2 || Jacquie et Michel : demoiselles pour groupes d'hommes || Parking : baise interdite niveau 2 || Fille à Papa || Première orgie pour ma femme || Fellations extrêmes || Petit Chaperon Rose (Le)

Dernières scènes intégrées :
MMM100 : Luzy Miss, veuve en manque de bite || MMM100 : Francys Belle, Mey Mex et Sabrina Deep, thérapie de groupe ou partouze ? || French-Bukkake : Angela Kiss de retour || MMM100 : Liz Rainbow lui lustre les boules || French-Bukkake : Natacha Guapa, le bukkake || MMM100 : Krystal Wallas, secrétaire multi taches || MMM100 : Julia Gomez et Valentina Bianco || French-Bukkake : Anaïs, le casting || MMM100 : Alycia Lopez : Larry se tartine une beurrette || MMM100 : Angela Steel, esclave sexuelle enculée || French-Bukkake : Dora || MMM100 : Tina Kay, traitement VIP || French-Bukkake : Angela Kiss || MMM100 : Nora Luxia, coach ultra sexy || Luxure : Manon Martin, libertine || French-Bukkake : Melissa Milah || French-Bukkake : Loana || French-Bukkake : Nora Luxia, 24 heures avec Pascal Op || MMM100 : Gabriela Flores punie car elle se soulage dans le jardin || MMM100 : Silvia Griso, vengeance porno