Evénement : Dis-moi que tu m’aimes, 2 projos sinon rien ! Imprimer
Deux projections sur grand-écran pour le nouveau film de John B. Root, dont une ouverte au grand public, c’est assez rare pour être souligné. L’occasion de redécouvrir Graziella, Lou, Jessie, Sharon et Charlotte dans un nouveau format !

Des bites de deux mètres de long, des nichons gargantuesques, des vagins grands comme vous, c’est le spectacle auquel nos parents assistaient régulièrement dans les années 70, pour peu qu’ils se fussent déplacés bien entendu dans les salles de cinéma diffusant du porno. Faudra que je demande aux miens si c’était le cas, d’ailleurs. J’y pense, si ça se trouve, c’est durant une projection porno que j’ai été conçu… Tout s’expliquerait !

Cette petite introduction débile pour souligner deux événements à venir et non des moindres :

Le premier, c’est la projection en avant-première privée de Dis-moi que tu m’aimes le 21 janvier 2011. Je vous invite à vous connecter à la page Facebook de John B. Root ou à son site Explicite-Art pour en savoir plus.

Le second événement, c’est la projection du même film, dans le cadre cette fois de L’Absurde séance (rebaptisée depuis quelques semaines « Panic ! Cinéma ») au cinéma Le Nouveau Latina (rue du Temple à Paris) le 5 février prochain à minuit. Une soirée que l’on espère aussi déjantée que la dernière du même genre en décembre dernier. A la même heure le même soir, le film sera également diffusé sur Canal+.

Pour rappel, Dis-Moi que tu m’aimes est une comédie romantique et musicale, suite à Montre-moi du rose, mettant en scène Lou Charmelle, Graziella Diamond, Charlotte de Castille, Sharon Lee, Jessie Volt, et quelques mâles bien membrés que par jalousie je ne nommerai pas.

En bonus, une galerie photo et deux galeries vidéos inédites du film !