Mémoires croustillantes d'un gardien Imprimer
Pays : France
Anne : 2011
Dure : 83 minutes

Réalisation : Christian Lavil
Interprétation : Sabrina Sweet, Elsa Kryss, Love Crystale, Candy Kunt, Tony Carrera, Michael Cheritto, Max Casanova, Rico Simmons


Synopsis : Résumé : Une animatrice d’une émission télé interview un gardien sur son métier, mais ce qui l’intéresse surtout, ce sont les anecdotes croustillantes qu’il peut lui raconter.

Notre avis :
Par Florent B.

A voir Tony Carrera, ici premier rôle d’un film dont l’humour repose en grande partie sur sa composition, jouer aussi bien le rôle d’un gardien vantard et suffisant (et obsédé), on comprend pourquoi Christian Lavil fait si souvent appel à lui. Et ceux qui m’ont déjà lu par le passé savent que j’aime bien le cul rigolo. Donc fatalement, je ne pouvais qu’apprécier ce film.

Revenons-en tout de même aux filles, et précisons avant tout qu’hormis Candy Kunt, les actrices ont des protubérances mammaires pour le moins volumineuses. Naturelles ou pas, mais volumineuses. Et à propos de gros seins, notons une scène qui sort vraiment du lot, celle de Sabrina Sweet et Rico Simmons, excellents en jeunes punks dépravés dont les ébats sont aussi bruyants que leur musique. Et mazette,  quelle pipe ! La totale, avec gobage de couilles, branlette espagnole, et tutti-quanti. Un passage très Rock N’Roll dont on se remet difficilement.

A retenir également le doigté de Tony Carrera qui provoque une éjaculation féminine conséquente à Love Crystale, qui souille tout un bureau, sans même paraitre s’en soucier.

Pour le reste, les amateurs d’amour à la sauvette y trouveront leur compte avec deux scènes où les protagonistes n’ont même pas le temps d’enlever leurs vêtements, et baisent (et jouissent) tout habillés (enfin, je me comprends, ils sont quand même la bite / chatte-seins à l’air, sinon, ça serait compliqué à moins de se frotter l’un contre l’autre comme un couple de jeunes puceaux).

Au final, une bonne dose d’humour, des acteurs à l’aise avec la comédie et prenant plaisir à leurs rôles. De quoi garantir un bon petit film.